Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 07:00

 

 

Photo ©René Poète. (poète 21) tous droits reservés 

LE SPLEEN...

 

 -" Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir."

Charles Baudelaire

  Comme la plante atteinte de chlorose,

Quand je ne distingue plus la senteur des roses

Et Que je me repais de valeurs forcloses

Pourquoi demeures-je si triste, si morose ?

-

Aux hasards de quelques subreptices rimes,

Je m’accroche à la vie, je m’y arrime

Et de semblants de sourires je me grime

Alors que j’angoisse, je sue , je trime...

-

Comme l’arbre malade prêt à mourir,

Qui voit son cœur, petit à petit , pourrir,

Je plonge encore mes racines pour me nourrir

Dans le piment de la vie, refusant de pâtir...

-

Comme vieille bâtisse qui peu à peu s’éffondre,

Je me prends souvent en larmes à fondre...

Mais comment et pourquoi à tout cela répondre.

Quand je crois voir la détresse sur moi fondre...

-

Ai-je le choix des moyens, le choix des armes ?

Contre ce qui de l’intérieur provoque mes larmes,

Contre une adversité qui sans cesse me désarme,

Contre ce qui me mine doucement, sans vacarme ...

-

Est-ce maladie incurable, endémique ou mentale ?

Est-ce quelque chose d’inné ou de congénital ?

Est-ce enfin une malformation, un défaut capital ?

Que d’être d’une nature souvent trop sentimentale..

-.

Quand l’esprit en proie aux idées les plus viles,

 

J’erre parfois au hasard des rues de la ville

Est-ce nécessité que d’être de constitution servile ?

Pour avoir l’esprit joyeux serein et tranquille

Quand le spleen prend le pas sur les habitudes,

Que je m’éveille chaque matin dans l’hébétude;

Quand la déraison prend une certaine amplitude

Et que je ressens un profond sentiment de solitude...

-

Quand le doute me devient une seconde nature

Et que de jour comme de nuit il faut que j’endure

Tout un monde qui n’est construit que d’ordure

Et que de ce fait ma vie est pleine de ratures

-

Quand cesse en moi toute volonté de refaire ce monde

Parce que plus je vis et plus il me devient immonde

Que mes idées deviennent mornes et infécondes

Parce qu’espoir et désespoir tour à tour s’y confondent

-

Que ne puis-je prier vos dieux et les implorer ?

Croire en quelque chose pour cesser de pleurer.

Me feront-ils peut-être un jour l’honneur et l’amitié

De faire que d’obscures pensées me soient amnésiées ?

-

Quand je n’ai que si peu connu mon père et ma mère

Et que ma vie ne fut bercée que de chimères

Quand le miel comme l’absinthe me devient amer

Alors je ne rêve plus que du "retour à la mer"...

©René Poete. (poete21)  

Tous droits réservés

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Audrey 04/12/2007 20:19

Très beau poème; très belle illustration. Merci! Audrey

Gomel 15/08/2007 02:08

Très beau ! Et les images sont de toute beauté !Splendide !

Mahina 14/08/2007 18:06

je reste dans le rêve avec cette 1ère photo...une envie de ne pas détacher mon regard...

Chrys 28/11/2006 19:23

J'en viens ici, pour te dire merci, du gentil mot que tu as laissé sur mon blog, et enfin de ne pas ni fermer ta porte, ni la laisser trop grande ouverte à la tite bonne femme que je suis et qui pourrais être ta fille.
Le spleen, je connais bien, il m'a eu souvent tenue compagnie, parfois je me dis que je suis née avec,il paraît que je n'avais pas envie de vivre à peine sortie du ventre de ma mère; et tes mots, même s'ils m'ont été difficiles à lire parce que durs à digérer( le mal fait mal...même avec le temps il a la mémoire dure), ressembles à ceux que j'aurai pû écrire si j'avais ton extrême talent.
J'ai aussi peu connu père et mère, ça laisse des traces.
Mais il y a une phrase que maman me disait souvent, quand ce côté noir et morose montrait le bout de son nez:-" ma fille, tu es la plus belle, et si tu ne le sais pas encore, tu l'apprendras un jour, dans les yeux de ceux qui t'aimeront...coulent les larmes, pleure mon enfant,la vie c'est pas facile mais tu trouveras toujours en toi la meilleure amie que tu auras jamais".
ces mots gravés au plus profond de mon âme, je te les offre, même s'ils ne sont pas de moi, ils appartiennet à tout le monde...c'est pas magique et le cafard parfois insiste, mais c'est ce que j'ai de plus précieux à te donner en réponse à ton merveilleux poème....Sur ce...je viens de voir que j'ai fais la pie et donc un roman!!!  Mille pardons   Chrys

cecil 28/11/2006 11:26

coucou René....un bisou ensoleillé pour chasser ce spleen........

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents