Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 00:00

 

 

Maman, tu me manques!...

 

 

              De toi, ma chère et tendre maman

              Je n’ai presque pas de souvenirs

              De ces tendres et beaux moments ;

              De ma vie, je ne t’ai pas vu partir.

 

              De toi, ma chère et tendre maman

              Je n’ai pas pu conserver l’image

              Et c’est pour moi un grand tourment ;

              Je n’ai plus souvenir de ton ramage.

 

              Toi, maman que j’ai si peu connue

              Je n’ai que de trop vagues souvenirs.

              Séparés, je ne t’ai jamais revue ;

              J’ai toujours espéré te voir revenir.

 

              Maman, je ne te reverrai jamais

              Et pourtant tu me manques toujours.

              Dans ma prime jeunesse tu m’aimais

              Mais le sort s’est décidé, sans recours.

              

               Pas même  le souvenir de ton sein

               Ni même celui d'un moindre câlin

               Trop jeune, sommes perdus de vue,

               Sans toi, ma jeunesse fut perdue...

 

               Je sais que dans ton cœur de mère,

               Tu ne m’as sans doute jamais oublié

               J’ai vécu ton absence très amère.

               Maman tu m’as toujours manqué.

 

                Alors que j’avais tant besoin de toi

                On m’a privé injustement de ton amour ...

                De te revoir, je n’aurai jamais l’émoi

                Tu restes dans mon cœur pour toujours.

                                                       ©René Poète. 27 août 2006

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Monicalisa 17/06/2013 12:06


Je suis émue à lire votre écrit, un hommage à votre chère Maman, je comprends votre douleur, votre chagrin de ne l'avoir pas connue ou si peu. Mais tout n'est peut-être pas perdu ? Avez-vous
cherché à la retrouver ? Je sais ce n'est pas chose facile mais qui sait, un jour peut-être ? Un sujet délicat et sensible terriblement douloureux. Bon courage à vous. J'ai découvert votre très
beau site et vos écrits magnifiques. Bonne journée

Renepoete 17/06/2013 21:10



tout est perdu , malheureusement elle est décédée avant que j'ai pu la retrouver... en 1966.


je vous remercie pour vos compliments qui me réchauffent le coeur...



K pou de Chine 01/11/2011 18:55



un poème qui m'émeut énormément... ça doit être trés difficile d'être privé d'amour maternel... mille douces pensées vers toi


bises et bonne soirée



Capucine** 15/06/2008 17:09

Terrible drame pour un jeune enfant d'être privé de la tendre présence de sa maman, de ses calins, de la chaleur de sa peau. Ta détresse se lit dans chaque vers, ton manque d'elle et ta souffrance constante, et cette vaine attente de son retour. C'est tellement triste mais si bien écrit ... Amitiés cher poète.

karine 10/04/2008 10:09

Mon papa, je n'avais jamais lu ce poeme que tu as ecris a la memoire de ma grand mere que j'aurais tellement aimé connaitre...J'aurais aimé avoir le bonheur d'etre dans ses bras...Je me rend compte aujourd'hui seulement que tu as connu la meme tristesse que moi d'etre privé de sa mere une des plus dure epreuve que nous inflige cette vie...Je t'aime papa et tes petits enfants aussikarine

Danielle 21/03/2008 00:14

Comme je te comprends, plus que tu ne peux l'imaginer. Quoi de plus doux et de plus aimant que coeur d'une maman. Je suis sûre qu'elle ne t'a jamais oublié. Je t'embrasse très amicalement. Bonne nuit à toi. Danielle

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents