Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:00

Je pense encore à toi ...

J’ai cueilli ce brin de bruyère

L’automne est morte souviens-t’en

Nous ne nous verrons plus sur terre

Odeur du temps brin de bruyère

Et souviens-toi que je t’attends.

Guillaume Apollinaire ( l’adieu)

Quand le cauchemar s’intensifie

Que la vie sans toi devient un défi

Quand j’ai du mal à garder courage

Que je t’appelle, que j’enrage

Quand sans toi ma vie devient factice

Que le noir envahit mon cœur, subreptice

Quand sans cesse ton image m’obsède

Et qu’au désarroi soudain je cède

Quand un flot de souvenirs m’assaillent

Me déchire le cœur tel une dague qui saille

Quand je fonds dans un flot de larmes

Et qu’un vide profond me désarme

Quand la vie m’est désormais mascarade

Alors que pour toi mon cœur battait chamade

Quand tout me paraît sordide et dérisoire

Parce que vivre me semble si provisoire

Parce que le meilleur n’as pas été vécu

Que je me sens par le destin vaincu

Quand je croyais en toi dur comme fer

Et que le bonheur restait à faire

C’est toujours avec le même émoi

Que je te sens encore si près de moi

Même si je cherche dans les cieux

L’étonnante clarté de tes yeux

Espérant encore voir ton ombre

Je te cherche dans la pénombre

Dans la profondeur de mes rêves

Je te cherche encore sans trêve

Dans chacun des recoins de la maison

Je te recherche encore avec déraison

Et quand le petit jour enfin se lève

Tu marches encore dans mes rêves

Je pense encore à toi, je t’aime ...

©René P., Semur en Auxois 17Décembre 1998

 ©tous droits réservés, copie strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

 

        

 

      

 

    

 

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Déborah 15/05/2009 11:21

Bonjour RenéUn poème trés émouvant, poignant même... Perdre l'être aimé est quelque chose de trés douloureux.... Reste le souvenir et l'idée que la personne continue de "vivre à travers nous". Le corps périt... mais pas l'amour entre deux âmes soeurs, qui lui reste éternel. Bravo et merci à toi de nous avoir fait partager ce poème trés beau, mais trés triste. Mes amitiésDéborah

Inooka 14/06/2005 18:47

je suis émue...

Mauricette BOIVIN 05/06/2005 23:12


je viens de decouvrir votre site, ce n est que pure merveille, j y ressent beaucoup de souffrances exprimées si joliment ,mais que d émotions j ai la sensation que j ai vécu et c est même certain!!! pas mal de vos écrits, je tenais à vous feliciter moi qui ai du mal à dire certaines choses vecues et là c est moi!! incroyable et bizarre, me permettez-vous de prendre certains de vos écrits pour pouvoir m exprimer sans me devoiler tout à fait, en vous remerciant, au plaisir de vous lire.cordialement

desjardins 05/06/2005 15:46

Depuis que j ai trouvé ce site, que de larmes j ai versée et pourtant je me retrouve dans beaucoup de poémes, je suis ainsi!! les autres avant moi, et si vous saviez par ou je suis passée, on me dit toujours "sois égoîste, pense à toi", je ne sais pas , c est de là que vient ma souffrance.En tout cas felicitations pour toutes ces belles choses.

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents