Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 23:32

Plainte pour le quatrième centenaire d'un amour


L'amour survit aux revers de nos armes
Linceul d'amour à minuit se découd
Les diamants naissent au fond des larmes
L'avril encore éclaire l'époque où
S'étend sur nous cette ombre aux pieds d'argile
Jeunesse peut rêver la corde au cou
Elle oublia Charles-Quint pour Virgile
Les temps troublés se ressemblent beaucoup
Abandonnant le casque et la cantine
Ces jeunes gens qui n'ont jamais souri
L'esprit jaloux des paroles latines
Qu'ont-ils appris qu'ils n'auront désappris
Ces deux enfants dans les buissons de France
Ressemblent l'Ange et la Vierge Marie
Il sait par coeur Tite-Live et Térence
Quand elle chante on dirait qu'elle prie
Je l'imagine Elle a les yeux noisette
Je les aurai pour moi bleus préférés
Mais ses cheveux sont roux comme vous êtes
O mes cheveux adorés et dorés
Je vois la Saône et le Rhône s'éprendre
Elle de lui comme eux deux séparés
Il la regarde et le soleil descendre
Elle a seize ans et n'a jamais pleuré
Les bras puissants de ces eaux qui se mêlent
C'est cet amour qu'ils ne connaissent pas
Qu'ils rêvaient tous deux Olivier comme Elle
Lui qu'un faux amour à Cahors trompa
Vêtu de noir comme aux temps d'aventure
Les paladins fiancés aux trépas
Ceux qui portaient à la table d'Arthur
Le deuil d'aimer sans refermer leurs bras
Quel étrange nom la Belle Cordière
Sa bouche est rouge et son corps enfantin
Elle était blanche ainsi que le matin
Lyon Lyon n'écoute pas la Saône
Trop de noyés sont assis au festin
Ah que ces eaux sont boueuses et jaunes
Comment pourrais-je y lire mon destin
Je chanterai cet amour de Loyse
Qui fut soldat comme Jeanne à seize ans
Dans ce décor qu'un regard dépayse
Qui défera ses cheveux alezan
Elle avait peur que la nuit fût trop claire
Elle avait peur que le vin fût grisant
Elle avait peur surtout de lui déplaire
Sur la colline où fuyaient les faisans
N'aimes tu pas le velours des mensonges
Il est des fleurs que l'on appelle pensées
J'en ai cueilli qui poussaient dans mes songes
J'en ai pour toi des couronnes tressé
Ils sont entrés dans la chapelle peinte
Et sacrilège il allait l'embrasser
La foudre éclate et brûle aux yeux la sainte
Le toit se fend les murs sont renversés
Ce coup du ciel à jamais les sépare
Rien ne refleurira ces murs noircis
Et dans nos coeurs percés de part en part
Qui sarclera les fleurs de la merci
Ces fleurs couleurs de Saône au coeur de l'homme
Ce sont les fleurs qu'on appelle soucis
Olivier de Magny se rend à Rome
Et Loyse Labé demeure ici
Quatre cents ans les amants attendirent
Comme pêcheurs à prendre le poisson
Quatre cents ans et je reviens leur dire
Rien n'est changé ni nos coeurs ne le sont
C'est toujours l'ombre et toujours la mal'heure
Sur les chemins déserts où nous passons
France et l'Amour les mêmes larmes pleurent
Rien ne finit jamais par des chansons

Louis Aragon
Repost 0
21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 00:00

Si : Tu seras un homme, mon fils

Traduction d'André Maurois (1918)

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.
tiré de Si : Tu seras un homme, mon fils de Guillaume Reynard, éditions Flammarion, ISBN 2-08160952-5
Repost 0
17 août 2006 4 17 /08 /août /2006 00:00
 
 
C'est arrivé un 16/08 :
1977 - Le King n'est plus ; l'idole du rock'n'roll, le corps ravagé par l'abus de médicaments et de mauvaises habitudes alimentaires, vient de succomber à une attaque cardiaque à l'âge de 42 ans.
 
Né à Tupelo, dans le Mississippi, Elvis Aaron Presley a 13 ans lorsqu'il déménage avec sa famille à Memphis, Tennessee. Il occupe un emploi de camionneur avant de commencer une des carrières les plus fabuleuses de l'histoire du show-business.
Un samedi de l'été 1953, Elvis s'arrête dans un petit studio pour enregistrer 2 chansons à l'intention de sa mère ; ce sera la porte d'entrée à un premier contrat avec la petite firme Sun. En 1955, la RCA annonce qu'elle a acheté, pour une somme de 40.000$, le contrat d'Elvis Presley de même que tous les enregistrements réalisés jusque-là par Sun Records. Les 10 et 11 janvier de l'année suivante, le jeune chanteur réalise sa première session d'enregistrement dans les studios de la RCA à Nashville. Heartbreak Hotel est lancé le 27 janvier, et le 21 avril s'installe en première position du classement Billboard pour une période de 8 semaines.
 
Elvis fait une conquête foudroyante du monde de la musique pop, qui ne sera plus jamais le même ; ses contorsions du bassin sur scène sèment l'hystérie chez les adolescentes et l'inquiétude chez les parents et les leaders religieux. Lorsque le chanteur paraît à la télé, les cameramen ont l'ordre de ne pas capter son image plus bas que la ceinture.
 
Au moment de sa mort, Elvis Presley aura fait vendre quelque 600 millions de 45-tours. Au cinéma, il est la vedette de 33 films, décriés par la critique pour leur banalité, mais qui rapportent plus de 150 millions de dollars aux producteurs.
 
Repost 0
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 00:00

Les roses de mon jardin (photo poete21) 

JE VEUX POUVOIR T'AIMER

Je veux pouvoir t'aimer
Sans jamais m'agripper,
T'apprécier sans te juger,
Te rejoindre sans t'envahir,
T'inviter sans insistance,
Te laisser sans culpabilité,
Te critiquer sans te blâmer,
T'aider sans te diminuer.
Si tu peux m'accorder,
Toi aussi la même chose,
Alors oui nous pourrons
Vraiment nous rencontrer,
Et nous agrandir l'un l'autre.

Repost 0
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:00

S ’il était une femme

S’il était une femme que j’aurais voulu plus heureuse,

C’est bien toi, Nicole, que le travail ne rendait pas peureuse.

S’il était une femme qui méritait plus de bonheur,

C’est bien toi, Nicole, que j’aimais de tout mon cœur ...

S’il était une femme qui méritait encore de vivre,

C’est bien toi , Nicole , que j’aimais à en être ivre.

S’il était une femme qui méritait plus que tout, mon Amour,

C’est bien toi, Nicole , ma femme que j’aimerais toujours .

S’il est une femme pour qui je pleure

C’est bien toi Nicole, pour qui la vie ne fut qu’un leurre

S’il était une femme que j’adorais tant,

C’est bien toi, Nicole, qui m’offrit mes enfants

©René P.( p0ete21@tiscali.fr )Semur en Auxois, 24 août 1995

 

 

 

Repost 0
4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 14:44

04/07/06
Exaspération des clients d'Alice
L'assistance téléphonique ne tient toujours pas ses promesses !!

Ce 4 juillet 2006, de nombreux adhérents de l'UFC-Que Choisir et clients de l'opérateur ALICE saisissent la justice.

Tandis que l'absence ou les interruptions de fourniture de service se multiplient, les clients du Fournisseur d'accès internet sont dans l'impossibilité de trouver un interlocuteur pour répondre à leurs demandes légitimes et régler leurs problèmes.

Il n'est plus acceptable qu'un opérateur continue de faire de la disponibilité 24 heures sur 24 de sa hot-line, un argument commercial pour recruter des clients alors qu'en pratique ce service est difficilement, voire totalement injoignable.

ALICE a largement médiatisé en octobre 2005, sa décision de rendre gratuite sa hot-line devançant ainsi ses concurrents. Ce service n'a jusqu'à présent jamais été à la hauteur des allégations publicitaires et surtout des attentes des consommateurs.

Pire, l'opérateur s'obstine à percevoir, malgré ses propres manquements, le prix de l'abonnement.

Les associations locales de l'UFC-Que Choisir (1) entendent par cette action obtenir des tribunaux la sanction des manquements de la société ALICE et la mise en place d'un service d'assistance correspondant aux promesses contractuelles.

(1) Aix-en-Provence, Antony, Arras, Aurillac, Carcassonne, Cergy-Pontoise, Deux-Sèvres, Jura, La Roche/Yon, Mantes, Marseille, Nancy, Nantes, Nice, Nîmes, Rhône, Saint-Brieuc, Tarn, Toulon, Toulouse, Val De Seine

Personnellement je n'ai jamais pu obtenir une quelconque assistance téléphonique, ni même par courrier (jamais de réponse)  Je confirme que c'est une promesse non tenue et de plus les coupures de connexions sont fréquentes... C'est sympa quand on est en cours de téléchargement. Le parainage... Promesses non tenues aussi... Pas de mois d'abonnement gratuits, ni pour le parrain ni pour le filleul... Je vous laisse apprécier du sérieux d'alice... Tout n'est pas transparent....et toujours le mur du silence.


Repost 0
3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 09:12

 Pour le mois de juin

vous êtes 2906 visiteurs à avoir visité mon site

Et 8426 pages ont été vues.

Bravo et merci à vous toutes et tous, fidèles visiteurs.

Dommage que trop peu me laissent leurs avis par un petit commentaire

Alors n'hésitez plus à le faire

partagez vos idées, vos émotions et vos sugestions, dites-moi ce qui vous tient à coeur...Allez-y, cliquez sur "ajouter un commentaire"

Repost 0
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 10:40

Jean FerratPotemkine  
Potemkine
Imprimer la chanson Potemkine de Jean Ferrat à partir d'une fenêtre en mode texte et sans publicité  :-) 
Paroles: Georges Coulonges. Musique: Jean Ferrat   1965  "Jean Ferrat - Vol. 2 (1999)"

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Qui chante au fond de moi au bruit de l'océan
M'en voudrez-vous beaucoup si la révolte gronde
Dans ce nom que je dis au vent des quatre vents

Ma mémoire chante en sourdine
Potemkine

Ils étaient des marins durs à la discipline
Ils étaient des marins, ils étaient des guerriers
Et le cœur d'un marin au grand vent se burine
Ils étaient des marins sur un grand cuirassé

Sur les flots je t'imagine
Potemkine

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où celui qui a faim va être fusillé
Le crime se prépare et la mer est profonde
Que face aux révoltés montent les fusiliers

C'est mon frère qu'on assassine
Potemkine

Mon frère, mon ami, mon fils, mon camarade
Tu ne tireras pas sur qui souffre et se plaint
Mon frère, mon ami, je te fais notre alcade
Marin ne tire pas sur un autre marin

Ils tournèrent leurs carabines
Potemkine

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où l'on punit ainsi qui veut donner la mort
M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde
Où l'on n'est pas toujours du côté du plus fort

Ce soir j'aime la marine
Potemkine

Repost 0
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 00:05

©Photo Poète 21

Pour toi je voudrais déplacer des montagnes...

Je voudrais te décrocher la lune...

Mais il m'est impossible de faire tout cela...

Alors laisse-moi faire ce que je sais faire de mieux:

Etre pour toi l'ami le plus fidèle,

 je confident le plus loyal,

le complice le plus sincère et...

l'amant le plus ardent...

©René Poète

Le 23 Juin, on fête les Audrey
On fête aussi : les Agrippine , les Aristoclès , les Audette , les Audran , les Audray , les Audren , les Audren , les Audrey , les Audrey-Rose , les Audric , les Audrick , les Audrie , les Audrina , les Audry , les Audry , les Aure , les Étheldrède , les Jacob ainsi que les Zénas .
23 juin
1789
Ah ça ira ça ira !
Au cours d'une séance des Etats généraux ouverte le 4 mai 1789, le marquis de Dreux-Brézé, grand maître des cérémonies du roi, veut faire sortir le Tiers-Etat de la salle. Le comte de Mirabeau, député du tiers-état d'Aix-en-Provence, lui rétorque : "Allez dire au roi que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes". Mirabeau s'impose dès lors comme l'un des principaux orateurs du tiers-état, puis de l'Assemblée nationale.
Chiffre du chiffre : Le réchauffement de la planète «préoccupe beaucoup» 66 % des Japonais, 65 % des Indiens, 51 % des Espagnols, 46 % des Français. Mais seuls 19 % des Américains et 20 % des Chinois partagent de telles craintes (41 % des Américains concèdent même qu'ils s'en fichent un peu). Etats-Unis et Chine, on le sait, sont les deux plus grands producteurs de gaz à effet de serre. (enquête du Pew Research Center)
N'attendons pas l'irréparable pour agir. Relevons le Défi pour la Terre à : <http://www.defipourlaterre.org/>

"les femmes pardonnent tout...

sinon la race humaine serait éteinte depuis longtemps"....

Robert Heinlein

Repost 0
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 00:00

 

Les poêtes
 
Paroles: Louis Aragon. Musique: Jean Ferrat

Je ne sais ce qui me possède
Et me pousse à dire à voix haute
Ni pour la pitié ni pour l'aide
Ni comme on avouerait ses fautes
Ce qui m'habite et qui m'obsède

Celui qui chante se torture
Quels cris en moi quel animal
Je tue ou quelle créature
Au nom du bien au nom du ma
Seuls le savent ceux qui se turent

Machado dort à Collioure
Trois pas suffirent hors d'Espagne
Que le ciel pour lui se fît lourd
Il s'assit dans cette campagne
Et ferma les yeux pour toujours

Au-dessus des eaux et des plaines
Au-dessus des toits des collines
Un plain-chant monte à gorge pleine
Est-ce vers l'étoile H&ouml;lderlin
Est-ce vers l'étoile Verlaine

Marlowe il te faut la taverne
Non pour Faust mais pour y mourir
Entre les tueurs qui te cernent
De leurs poignards et de leurs rires
A la lueur d'une lanterne

Etoiles poussières de flammes
En août qui tombez sur le sol
Tout le ciel cette nuit proclame
L'hécatombe des rossignols
Mais que sait l'univers du drame

La souffrance enfante les songes
Comme une ruche ses abeilles
L'homme crie où son fer le ronge
Et sa plaie engendre un soleil
Plus beau que les anciens mensonges

Je ne sais ce qui me possède
Et me pousse à dire à voix haute
Ni pour la pitié ni pour l'aide
Ni comme on avouerait ses fautes
Ce qui m'habite et qui m'obsède


Repost 0

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents