Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 07:30

©Photo René Poète

un joli poème de ma fille Karine pour son fils Karl (mon petit fils)

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

EXTRAIT de "si: tu seras un homme mon fils" de Rudyard Kipling

(traduction de André Maurois, 1918) 

Mon fils...

J' ai en moi  une certaine richesse,

C'est celle de mon coeur, ma tendresse

Pour t’offrir les plus beaux artifices,

Que dois-je faire comme sacrifices!...

Pour toi  je suis là à chaque instant,

Et je le fais avec mon coeur, en dedans.

Je n’ai probablement rien à vanter,

Pour me donner un peu de cette fierté.

Toi mon Karl,  je t’ai donné la vie,

N’était-ce pas le plus beau des défis ?

                       

Ais-je   le mérite d’être une femme?

Pour toi mon fils, de toute mon âme,

Suis-je même  une mère  très parfaite?

Disons plutôt, pas tout à fait imparfaite,

Mais je  donne tout mon amour pour toi,

Avec les ressources que je trouve  en moi.

Je n’ai  pas  toujours toute la patience,

Mais pour toi, sont en éveil tous mes sens

Je t'aime avec mon coeur, toute ma sagesse,

Pour t'élever avec plein de  tendresse.

 

 

                                             Tu es mon rayon de soleil,
                                                  Je t’aime …tant

                                                            Maman   

©Karine W.  Dijon août 2006      
Repost 0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 08:00

 

 texte et Photo Poète 21

Tu fais de moi un homme heureux

 

Tu es ce superbe rayon de soleil

Au beau milieu d’un ciel tout gris ;

Il n’est que toi qui m’émerveilles

Alors que j’avais peur d’être aigris.

-

C’est toi mon coin de ciel tout bleu

Au beau milieu de cette tempête ;

Oui c’est toi, j’en ai fait le vœu,

Qui sera ma plus noble conquête.

-

C’est bien là que réside tout ton art,

Oui et ce n’est pour moi, pas banal

Tu transformes tous les froids blizzards

En extraordinaires tempêtes tropicales.

-

Tu es cet éclair dans un ciel d’azur,

Toi dont je sais que ton cœur est d’or.

Tu réveilles en moi un amour si pur

Parce que tu es mon seul vrai trésor.

-

Si je te dis dans un de mes poèmes

Que tu es ma petite fleur bleue,

C’est pour te dire combien je t’aime,

Que tu colores ma grisaille en bleu.

-

Quand tu m’écris de si joli poèmes,

Baisers brûlants comme est le feu

Pour me dire comme tu m’aimes,

Tu fais de moi un homme heureux.

-

©René P. (poète 21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 00:00
 
 

Inconnue... Je t’attends !...

 

 

Si comme moi, tu as des goûts simples et nature ,

Si comme moi tu es pétrie de sincères sentiments,

Que ta pensée et ton jugement ne sont pas immatures,

Que le réel et la vérité sont tes seuls arguments ,

Si tu es capable d’aimer sans rien attendre que l’Amour,

Si le véritable Amour désintéressé est ta seule motivation ;

Sans artifices, sans calcul, sans veulerie et sans détours

Et que tu es prête à t’y consacrer sans autre condition...

Si tu es vraiment décidée à combattre la lassitude

Pour donner enfin un authentique sens à ta vie ;

Si tu es prête à changer , à rompre tes habitudes

Pour concrétiser à deux ce bonheur dont tu à envie ;

Si tu es prête à changer ta vie, sortir de ta solitude

Et si la quiétude et la félicité sont tes aspirations

Convaincue de ne pas te laisser abattre par les vicissitudes

Et si tu apprécies la sensibilité qui fait ici mon inspiration

Si enfin tu ne crains pas de te remettre en question

Pour modifier et unir à jamais nos deux destins

Et appréhender la vie sous d’autre auspices, d’autres relations

Alors je ferais volontier, avec toi , le reste du chemin ...

Ne sens-tu pas naître en ton sein ,un nouvel émoi ?

Alors , de nous rencontrer, de nous connaître est venu le temps

Alors je t’espère, vite, viens , voles et accoures vers moi

Oui je t’avoue que c’est toi que je désire et que j’attends

Pour tous deux colorer notre grisaille de vermeil et d’ambre

Et de toutes les teintes voluptueuses de l’espérance;

De la moiteur des étés aux plus froids décembres

Ainsi réaliser toutes nos chimères et rêves d’enfance ...

©René P.( p0ete21@voila.fr )

Tous droits réservés

 

 

 
Repost 0
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 00:00

Saint Valentin

Que je te le dise en vers plutôt qu’en prose,

J’aurais voulu te couvrir a jamais de fleurs

De ce symbole de l’Amour qu’est la rose

Pour que Saint Valentin soit synonyme de bonheur

Et nous rende pour toujours moins moroses

Pour qu’il devienne pour toujours le plus beau des jours

De nos êtres et avec la nature en osmose ;

Celui de la suprême Félicité et de l’Amour ,

Un amour sincère dans la plus parfaite symbiose !...

Tenter ce qui me semble une impossible gageure ,

Faut-il ce jour qu’une nouvelle tentative j’ose ?

Pour enfin, tous deux retrouver le bonheur ...

Se retrouver, oublier nos fractures et nos psychoses

Et penser les plaies de nos deux cœurs ;

L’Amour n’est-il pas la meilleure des choses ?...

René P. ( poete21)

 

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 00:00

LA GEODE

01 UN SOUFFLE (mon tout premier texte à l'âge de 16ans)

L’amour est semblable à une géode,

Il faut attendre que le temps l’érode

Pour en découvrir les beautés subtiles

Et les ressentir d’une manière tactile.

 

Si je persiste à t’écrire mon amour en vers

C’est que je ne veux pas voir le monde à l’envers

Et je persisterai contre tout et en vers

Comme mon sang est rouge, l’espoir est vert.

 

Quant tu apparaît dans l’embrasure de la porte

Mon  cœur est agité, il se transporte

Peux-tu imaginer ce que tu m’apportes ?

Je t’aime ! Je t’aime !… Mon cœur s’emporte…

©René P. (Poete21*tiscali.fr) ( *=@ )

 

Tous droits réservés, copie, même partielle, strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents