Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 07:00

Pour toi cette rose

Photo ©René Poète

 


Avec toi, tout partager...

 

Pour toutes nos belles affinités 

Je voudrais pouvoir te donner

 Bien plus que la sérénité

Rien que du bonheur à partager

 

Si dans ta vie je suis présent,

Que je te donne tous mes instants,

A toi je veux tous les dédier

Pour mieux t'aimer, te déïfier.

 

Tous les battements de mon coeur

Te sont désormais dédiés

Pour te donner plus de bonheur;

Tu n'as pas à m'en remercier...

 

Si je te suis devenu précieux

Comme la prunelle de tes yeux.

Je voudrais ne jamais partir

Pour ne jamais avoir à revenir.

 

C'est avec toi que je veux partager

Tous nos goûts et nos affinités

C'est avec toi que je veux savourer

Le reste de notre vie à nous aimer....


 ©René Poète ( tous droits réservés)

 

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 00:00

 Encore une rose pour toi (Photo ©Renépoète)

A mon doux Trésor

 

Je voudrais pouvoir vaincre ton ennui,

Peupler de beaux rêves toutes tes nuits…

Je voudrais pouvoir effacer ce désarroi

Qui te ronge, te mine, te détruit je crois…

-

Mais pourquoi encore rechercher ailleurs

Tout ce que je peux te donner de meilleur ?

Je suis ce poète qui a croisé un jour ta route.

Pour effacer en toi les peurs et les doutes…

-

Pourquoi te risquer encore vers l’inconnu ?

Je te tends la main, ne m’as-tu point reconnu ?

Je voudrais être le seul homme dans ta vie,

Celui qui te ranime joies, espoirs et envies.

-

Non, ma douce, ton parcours n’est pas fini

Il n’est rien de perdu et tout n’est pas dit

Parce que pour toi seule je suis encore là

Oui mon amour, pour toi je ne serai pas las.

-

Il n’est maintenant plus ultime bonheur

Que je désire sincèrement dans ton cœur

Il n’est non plus, plus grand Amour

Que je voudrais te vouer chaque jour.

-

Il est un cœur qui ne bat que pour le tiens

Et te l’avouer, pour moi n’est pas rien.

Bien avant que je m’épuise ou m’essouffle

Je t’aimerai jusqu’au dernier de mes souffles.

-

Je crois que je t’aimerai vaille que vaille

De cet Amour vrai, sincère et sans faille

Oui, Jusqu’au tout dernier de mes jours

Si tu les ensoleilles de rayons d’Amour…

 

©René Poète

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 07:00

Photo ©Poète

RESTE DANS MON CŒUR !…

 

Mon doux trésor,

Combien Je t'adore!

Toujours très jolis,

je suis vraiment ravi

De tes doux messages

Au tendre ramage,

Qui me vont au cœur

Et me procurent du bonheur.

C'est comme une caresse

Pleine de tendresse.

C'est beau comme l'amour

Dont je rêve depuis toujours.

C'est comme une embellie

Un rayon de soleil sur ma vie...

Tu est ma vraie valeur

Qui me réchauffe le cœur .

Tu es ma délivrance

Qui efface mes souffrances

Tu es vraiment ma rime

Et tu me sauves de l' abîme

Par dessus tout ma muse

Sans qui, plus rien ne m'amuse

Tu es mon seul avenir

Le seul que je veuille retenir.

Merci pour ce bonheur

Reste dans mon cœur .

©René Poète. 22 février 2006

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 07:00

 

ME NOYER DANS TON REGARD

 

Je voudrais me noyer dans ton regard,

Que ton sourire éclaire mes nuits

Que tu ressembles à mon secret espoir

D'un grand bonheur jusqu'à l'infini...

 

Pour que chantent nos lendemains,

Une grande randonnée dans la vie

Qui mène jusqu'au bout des chemins

Aux confins d'un Amour à l'infini...

 

Pour une suite toute en poème

Il faudrait que nous l'écrivions ensemble,

Il suffit un jour que l'on s'aime

Et que les sentiments nous rassemblent...

©René Poète. 

Tous droits réservés. copie, même partielle,strictement interdite sans autorisation de l'auteur.

 

 

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 07:00

EST-CE TROP DEMANDER A LA VIE ?

 

L'oeil du soleil. Photo ©Poète 21   

 

 

Est-ce donc vraiment trop demander ?

Est-ce donc vraiment trop exiger ?

Que de vouloir vivre sa vie ,

Assouvir ses plus légitimes envies ...

Est-ce donc vraiment exagérer ,

Profiter outrageusement ou abuser

Que d’espérer une fois de plus l’embellie ?

Se permettre un nouveau brin de folie ?

Est-ce donc vraiment trop d’exigence

Que de refuser en Amour , l’indigence ?

Est-ce donc vraiment Contre nature ,

Malgré tout ce que l’on endure ,

Que d’avoir le cœur trop sensible ,

Combattre le malheur dont on est la cible ?

Est-ce que c’est bien trop vouloir

Que d’entretenir un insigne espoir

Quand tout nous devient trop dur

Et que la malchance, insidieuse , perdure ?

Est-ce vraiment beaucoup trop demander ?

Est-ce vraiment beaucoup trop exiger ?

Que d’atteindre ce bonheur inaccessible

Tout en refusant d’admettre l’inadmissible ?

Est-ce donc faire preuve de déraison

Que d’aimer beaucoup plus que de raison ?

Que de vouloir vivre pleinement sa nature ?

D’avoir deux Amour , est-ce donc Contre nature ?

L’Amour de Nicole , mon épouse posthume

Et celui de celle pour qui je me consume ?...

Est-ce donc pour vous un affreux dilemme ?

Entre l’Amour passé et celle que j’aime...

Entre celle que j’aimais de toute mon âme

Et celle pour qui , maintenant , je m’enflamme ?

Est-ce donc pour vous vraiment si immoral

Que d’être et de rester un grand sentimental ?

L’Amour , pour vous , doit être si banal

Au point que l’on me prenne pour un anormal ?

Y aurait-il conflit ou incompatibilité

Entre l’Amour passé et le présent réhabilité ?

Pourquoi n’associerait-on pas le rouge et le noir

Puisque c’est mon unique raison de reprendre l’espoir ?

La douleur du départ doit-elle estomper

Toutes raisons de vivre et d’espérer ?

Une fois de plus, ne serait-ce point folie

Que de refuser ce bonheur qui me sourit ?

Au nom de quelle imbécile moralité

Devrais-je refuser tout Amour , toute amitié ?

Vivre prostré dans une affreuse solitude ,

Pour satisfaire au conformisme , aux habitudes ?

Seriez-vous aveugles pour ne voir que ce qui vous dérange

Et du coup , refuser ce qui , les autres , arrange ?

Comment oseriez-vous encore me critiquer ,

Pendant que vous-même , dans la luxure , vous forniquez ?

Est-ce que cela vous rendrait-il hypocondriaques,

Vous les forts en gueule , les fats et les énarques ?

N’y aurait-il , en Amour , aucune égalité ,

N’y aurait-il aucune justice , aucune équité ? ...

Au nom de quels absurdes préjugés

Se permettrait-on de toujours me juger ?

Au nom de je ne sais quelle satanée loi

Mon comportement serait-il jugé de mauvais aloi ?

Y aurait-il un monopole de la pensée ,

Une appropriation de la morale et des libertés ?

Ne serait-ce pas plutôt de votre part , jalousie

Que de voir d’autres êtres heureux , donner envie ?...

Seriez-vous complètement dépourvus de sentiments ,

De réflexe d’altruisme , de pitié ou de reniement ?

Pourquoi pour aimer dois-je encourir votre animosité ?

Pourquoi tant de haine , de mépris , de méchanceté ?

Pourquoi , je vous le demande , pourquoi , pourquoi

Tant de regards moqueurs , tant de gens narquois ?

Seriez-vous donc atteints de subite amnésie

Pour métamorphoser l’Amour vrai en hérésie ?

N’avez-vous donc jamais aimé dans votre vie ,

Ni connu ce bienfait du cœur qui me ravit ?

Ne serai-je , par hasard , point assez méritant

Pour que me soit ouverte la porte à deux battants ,

La grande porte de cet inaccessible bonheur ,

De cette béate sérénité qui met le baume au cœur ?

Me sera-t-il permis un jour que j’aime

Sans que pour cela l’on me jette l’anathème ?

Au nom de quels infâmes et odieux critères

Devrais-je rester le plus malheureux de la terre ?

Au nom de quelles abjectes et absurdes idées

Serai-je privé de la suprême félicité ?

Faudrait-il que je me fasse ermite ou éminence

Et vivre dans la plus parfaite abstinence ?

Faudrait-il que j’en oublie l’exigence fondamentale ,

La quintessence de la vie , le bien-être mental ,

Ce pourquoi j’existe et comment je suis né

Ce qui m’a mis au monde , moi René ?

Faudrait-il que j’accepte le confinement ,

Que je sacrifie ma vie , que j’accepte le reniement ,

Que je renonce à tout ce qui fut ma nature

Pour satisfaire la moralité qui vous dénature ?

Le bonheur ne serait-il qu’à quelques-uns réservé ,

Y aurait-il en ce domaine une classe de privilégiés ?

Le bonheur ne serait-il qu’à quelques-uns l’apanage

Pour lesquels celui des autres deviendrait un outrage ?

Le soleil ne brillerait-il pas pour tout le monde ?

Ne brillerait-il que pour certains ? C’est immonde !...

Votre jugement frise trop souvent la forfaiture

Et votre discours désuet est sans envergure ...

Oui je l’affirme et je le proclame sans forfanterie ,

Il est le reflet de votre infâme fourberie ;

Souvent au comble de la bêtise et de la perfidie ,

Il n’a d’égal , en outre , que votre hypocrisie !...

Se pourrait-il que je vous fasse admettre un jour

Que rien sur Terre n’est plus beau que l’Amour ,

Que rien n’est plus fort que les sentiments

Qui font passer de merveilleux moments ?

La réponse est sûrement dans votre subconscient ;

Le malheur est que vous n’en serez jamais conscients ...

Tant pis pour ceux que cela dérange , qui me jugent ;

Contre leurs idées reçues , leur hypocrisie , je m’insurge ...

J’en ai assez de toute cette ordure , cette injustice

De ce monde pervers de crapules et d’immondices ...

Sans ambiguïté , sans fausse pudeur , je le proclame :

J’aime maintenant et pour toujours deux femmes ,

Pour elles je me consume , je suis tout feu tout flamme ,

Feu Nicole et ma nouvelle compagne, de toute mon âme ...

Parce que je suis pour les ardents et les passionnés ;

Parce qu’ils sont la fleur de la vie , le sel de la terre ...

Je sais maintenant que mes sentiments ne sont pas surannés

Et je lutterai sans cesse pour que rien ne les altère ...

©René Poète.1996  , Semur en Auxois

 ©tous droits réservés, copie même partielle, strictement interdite sans autorisation de l’auteur

 

Repost 0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 07:00

Aux aurores sur SEMUR EN AUXOIS (21140)

Photo ©René P. Poète 21

tous droits réservés

 

LA CLEF DE NOTRE BONHEUR



Pourquoi attendre des années

A cause d’idées surannées ?

Rien ne peut nous être imposé ;

Aucune raison de se résigner.

 

Il faut vraiment y croire encore

Notre amour sera le plus fort.

Rien ne l’empêchera de faire,

Cela j’y crois dur comme fer.

 

C’est écrit dans notre destin,

Qui peut l’expliquer sera malin

Rien ne peut l’entraver et un matin

Aux aurores je tiendrai ta main.

 

Il n’est pourtant pas si loin ce jour

Qui verra vivre enfin notre amour.

C’est la seule clef de notre bonheur

Je le souhaite de tout mon cœur.

 

 © René Poète.  Tous droits réservés

 
Repost 0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 07:00

 

Photo ©Poète 21

Des silences assourdissants

Il est des silences qui m'assourdissent,

Des idées qui , aussi m'étourdissent.

Pour qu'une solitude obsédante m'ahurisse...

Quand tu me manques, je suis dans l'abysse.

*

 

Il est des rêves qui m'obsèdent,

Des désirs auxquels rien ne cède.

Il est des délires auxquels j'accède;

Tu me manques, j'ai besoin de ton aide...

*

 

Il est des joies si immenses,

Des moments d'extase si intenses,

Des moments de bonheur et d'émoi ,

Ce sont ceux que je passe avec toi...

©René Poète. 

Tous droits réservés

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 00:00

 

image1.jpg
FERVEUR NOUVELLE

 

Mais quelle est donc cette ferveur nouvelle ,

Ce sentiment qui de nouveau m’interpelle ,

Cet irrésistible besoin de ta présence ,

Cette béatitude qui de mon cœur , fait résurgence ?

Mon cœur si fragile saura-t-il résister

A ce qui devient une nouvelle raison d’exister

Ce sentiment bien plus fort que l’amitié ,

Que je pensais désormais impossible , amnistié ...

Ce sentiment qui devient ma force motrice ,

Qui fait naître en moi cette ferveur animatrice ;

Inextinguible foyer de mes idées directrices ,

Contre toutes forces malsaines et destructrices ...

Il n’y a plus que par toi que j’existe ,

Et ton absence m’obsède et m’attriste .

Dans ma tête les idées se font duel ;

Comme l’éloignement , soudain , est si cruel ...

Face à ce monde pervers et impitoyable ,

Je te sens si fragile , si sensible , si vulnérable ,

Que je voudrais , dans mes bras te serrer

Pour mieux te protéger , te préserver ...

Peut-être as-tu compris ce qui en moi se passe ,

Cette métamorphose qui me sort de l’impasse ,

Un sentiment toujours plus grand , immense ;

Chaque jour de plus en plus intense ...

Ce sentiment qui met mon cœur en émoi ,

Puisses-tu le ressentir également envers moi ,

Pour qu’il te redonne confiance en la vie ,

Pour que ton cœur reprenne espoir et envie ...

J’écris ces vers en toute humilité

Pour vaincre en moi une latente timidité .

Ils sont le gage de ma sincérité ,

Je te les dédie, mon adorée , en toute amitié ...

 

© rené Poète. Semur en Auxois ,

Tous droits réservés. La Copie , même partielle est strictement interdite sans l'autorisation expresse de l’auteur.

Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 07:00

undefined
Photo©René Poète



ENVIE D’ÊTRE AVEC TOI

 

Comment peux-tu seulement penser

Qu’un jour je puisse te préférer

L’aventure vile et sans lendemain

Et perdre du même coup ta main ?…

-

Comment peux-tu seulement penser

Qu’un seul instant je puisse te préférer

L’aventure légère et éphémère

Qui deviendrait trop vite bien amère ?

-

Comment peux-tu encore penser

Que je puisse un jour t’oublier ;

Oublier l’aventure de toute une vie ?

Celle dont j’ai toujours eu envie…

-

Envie d’être avec toi, tout simplement

De passer ensemble de merveilleux moments.

Envie de t’aimer avec fougue et ardeur

Pour faire exploser de joie nos deux cœurs…

-

Envie d’être avec toi tout simplement.

Te faire oublier tes plus mauvais moments

Ne jamais sombrer dans les habitudes ;

Surmonter les obstacles et les turpitudes…

-

Envie d’être avec toi, tout bêtement

Pour appréhender ce bonheur imminent ;

Vivre un grand amour avec enthousiasme,

Dans le secret de l’alcôve et de nos phantasmes…

-

Envie d’être avec toi, très simplement

Pour vivre des jours meilleurs, sincèrement.

Vivre un Amour violent, vif, ardent ;

Ni veule, ni vil, ni pédant…

-

Envie d’être avec toi, tout simplement

Pour vivre avec toi nos plus beaux moments.

Et nous deux, vivre, revivre, plus que survivre

A en perdre la tête, en devenir ivres…

-

Envie d’être avec toi très simplement,

Être les plus indissolubles amants,

Pour que tous nos coups de cœur

Ne deviennent jamais des coups au cœur…

-

Être toujours auprès de toi, simplement ,

Ne jamais se quitter, être ensemble à tous moments

Pour que chaque jour que le soleil irradie

Soit pour nous une nouvelle embellie…

-

Être sans cesse près de toi, simplement,

Être heureux, sans soucis, sincèrement

Pour que chaque fleur qui pousse sur la terre

Evoque un sentiment nouveau que rien n’altère…

-

Être toujours près de toi, très simplement,

Sans surprises ni rien d’intriguant…

Pour ne jamais voir se ternir

Notre Amour, jusqu’au dernier soupir …

-

Envie de vivre avec toi, sincèrement,

Comme un long fleuve tranquille, sereinement

Pour que ne puisse jamais se tarir

Ton si bel et si radieux sourire…

-

Envie de vivre près de toi, calmement,

Ne jamais se quitter ou rarement

Pour que nos belles journées d’automne

Ne puissent jamais devenir monotones…

-

Envie de vivre avec toi, sans acharnement

Avant que les monstres nous arrachent sournoisement

Et pour que chacun de nos aurores

Gardent leurs teintes rouge et or…

-

Envie de dormir près de toi, amoureusement,

Enlacer nos deux corps à jamais, éternellement

Pour que chacun de nos couchers de soleil

Garde pour toujours leur belle teinte vermeil…

-

Envie de vivre ensemble, perpétuellement ;

Défendre notre union sacrée impitoyablement

Pour que chacune de nos nuits reste étoilée

Et que nos corps restent tous deux enlacés…

-

Et notre Amour sera pour nous, un monument

Bâti pour l’éternité sur de solide fondements ;

Pour que chacun de nos printemps refleurisse

Et que jamais nos Amours ne se tarissent…

-

Pour que les plus beaux mots d’amour

Deviennent des mots de tous les jours ;

Pour que les plus beaux mots d’amour

Effacent de notre vie les maux de tous les jours…

 

©René Poète   

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 07:00

Photo ©Poète 21

Emmène-moi aux confins de l’Amour !

 

 

Réveille en moi celui qui sommeille,

Fais-moi connaître toutes les merveilles,

Transporte-moi au septième ciel,

Pour vivre un Amour démentiel.

-

Emmène-moi aux frontières de l’impossible,

Pour ressentir un bonheur plus fort, indicible.

Emmène-moi, prends-moi par le main,

Fais-moi connaître d’autres lendemains.

-

Emmène-moi dans ce monde merveilleux,

Celui où l’on peux vivre toujours plus heureux

Fais-moi sortir hors de ma tanière,

Pour m’apprendre la vie à ta manière.

-

Tire-moi vite de cette ornière

Où j'ai trébuché, où je tombais hier…

Emmène-moi aux confins de l’Amour,

Dans ce grand voyage sans retour.

-

Fais-moi connaître cette douce extase mystique,

Dans ce temple de l’Amour mythique.

Vite, change-moi de mes habitudes,

Tire-moi de la torpeur et de l’hébétude.

-

J’irais, je te suivrai où tu iras.

N’importe où, j’irai où tu m’emmèneras ;

Très loin de toutes les turpitudes ;

Sauve-moi de cette décrépitude..

-

Pas à pas, je te suivrai les yeux fermés

Et jamais je ne cesserai de t’aimer.

Un autre paradis il faut que tu m’inventes,

Avant que les années nous éventent.

-

Emmène-moi loin, hors des tumultes,

Loin des esprits pervers et incultes.

Délivre-moi de toutes les forces du mal ;

Emmène-moi au cœur des étoiles.

-

Ecris-moi un hymne à l’Amour,

Celui que nous ressentirons chaque jour

Et le temps pour nous, cessera d’exister

-

Pendant que nous ne cesserons de nous aimer,

Pour prendre de nouvelles formes, éclatantes,

Des couleurs et des senteurs enivrantes …

©René Poète

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents