Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 10:00

Pourquoi à mon âge ?

 

 

Pourquoi à mon âge

Resterai-je sage ?

Je veux profiter de la vie

Sans demander à personne son avis.

Je n’ai ni dieu ni maître

Et la nature m’a fait naître

Pour jouir de l’amour

Durant ma vie, nuit et jour.

Je ne peux rester seul abandonné,

Sinon pourquoi serai-je né ?

Je ne veux qu’être et rester ivre

Du bonheur et de la joie de vivre.

Celui qui a le plus de chance

N’est pas toujours celui qu’on pense ;

Celui qui est le plus fou

N’est jamais celui qu’on croit tous.

Si tu veux vivre jusqu’à cent ans

Alors ménage le plus possible ton corps ;

Bois et fumes le moins souvent

Adonnes tant que tu peux au sport.

©René Poète  1964 (à20ans)

Tous droits réservés

La copie, même partielle, est strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Repost 0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 12:06

Le printemps

Quand enfin il revient

Après les longs froids d'hiver

On ne lui reproche rien

Depuis qu'il est arrivé hier.

Pour les paquerettes

Il a découpé de fines collerettes,

Et Il fait éclore

Les beaux boutons d'or

 

C'est lui qui d'un souffle délivre

Les roses de leur corset de velour

Qui de rosée sont ivres.

Mais il ne sera là toujours.

C'est lui qui d'un coup de pinceau

Reverdit les prés autour des hameaux

Et quand enfin il s'en va ce printemps,

Il nous laisse l'été venant

Continuer pour nous un bel avenir

Pour l'an prochain, revenir.

René P.(Poète 21)  1961

 

Repost 0
27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 00:00

GENS AFFOLES, GENS EPERDUS

Gens affolés,

Gens éperdus

Peuples opprimés

Au sang répandu,

Longtemps vous aurez pleuré

Votre liberté perdue.

©René P. (poete21@tiscali.fr) 1967

Tous droits réservés

 

 

Repost 0
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

L'aube sur Semur en Auxois(21140) René P. (poète 21)

DECLARATION

De vous connaître je suis heureux

Fou de vous , je suis amoureux.

Vers vous je courrais de bonne heure

Si vous répondiez à l’appel de mon cœur.

Je suis bien trop loin de vous

Et si vous daigniez me fixer rendez-vous

Ce serait non un certain plaisir

Que je me mettrais à voler plutôt que courir.

Je suis plus qu’impatient de vous revoir

Depuis notre rencontre de l’autre soir.

Je ne pense qu’à vous nuit et jour

Et vous êtes mon unique amour.

©René P. (poete21@tiscali.fr) 1967

Tous droits réservés

 

 

 

Repost 0
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00

ENTENDS  

Entends ces grondements de tambours

Ceux qui brisent nos amours

Vois ces nuages trop sombres

Qui nous menacent de leur ombre !

Prends le maquis camarade,

N’oublies pas tes frères dans la tornade,

Ramasses vite toutes tes grenades ;

Ce n’est pas pour une promenade.

Quand tout à l’heure à l’aurore

Le ciel sera couleur d’or,

Nous nous battrons encore

Pour venger nos morts.

©René P. (poete21@tiscali.fr) 1967

Tous droits réservés

Repost 0
14 octobre 2005 5 14 /10 /octobre /2005 00:00

Photo René P. (poete21@tiscali.fr) tous droits reservés

Comme je t’aime !…

Comme je t’aime

Avec ton air bohême

Tes blonds cheveux

Et tes grands yeux bleus

Sais-tu que je t’adore ?

Oh mon doux trésor,

Printemps de ma vie

Comme tu me fais envie.

Je ne pense qu’à toi

Quand tu es loin de moi

Compagne de mes jours

Qui meuble mes nuits d’amour.

Oh ma belle hirondelle

Je te vois encore plus belle

Que le jour où je t’ai connue

Maintenant que te voilà nue.

Ne parles pas, je ne veux plus penser

Qu’à nous et de cet instant profiter

C’est pour moi un grand bonheur

Que de t’avoir contre mon cœur.

©René P.(poete21@tiscali.fr) 1967

tous droits réservés

Repost 0
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00

Une pierre en place de coeur

 

Elle a une pierre en place de son cœur

Mais je l’aime, pour moi quel malheur !

Elle ne cherchait en moi que l’aventure

Passagère et éphemère, qui point ne dure

©René P., Semur en Auxois le 17 décembre 1968

Tous droits réservés

Repost 0
18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 00:00

LAISSER DIRE, LAISSER FAIRE

 

 

 

Laisser dire, laisser faire ? …

Mais quand il s’agit du mal et de la guerre

Faut-il vraiment laisser dire, laisser faire ?

Il n’en est nul besoin sur la Terre….

 

© René P. (poete21@tiscali.fr) 1967

Tous droits réservés

Repost 0
14 septembre 2005 3 14 /09 /septembre /2005 00:00

L’EFFUSION

Cette photo prise en 1964 au cours de mon service militaire,

m'as coûté 15 jours de prison pour le motif suivant

"A été trouvé en possession de photos de caractère antimilitariste et portant atteinte à la discipline"

A l'armée , quand on est pas satisfait de quelqu'un, on le met dedans tandis que dans le civil on le met dehors!!!

Aujourd'hui , je suis fier de ce qu'ils n'ont pas réussi à me faire entrer dans le moule et d'être plus que jamais un antimilitariste confirmé.

 

A chaque occasion

C’est la grande effusion

Où l’on perdons la raison

Et souvent notre maison.

 

Oh qu’elles sont stupides

Les aspirations cupides

De ces militaires de carrières

Qui n’aiment que la guerre.

 

Oh combien amères

Sont les victoires éphémères

Des peuples épris de paix

Que la mort happait.

 

Il y a déjà bien trop de morts !

Et ceux-la qui crient " encore " !…

Sous le feu et l’acier tombent les corps

Et le militaire s’époumone dans son cor

Au millieu de ces tristes décors,

C’est là qu’il gagne ses étoiles d’or !…

 

Ne peut-on les faire taire

Tous ces vieux militaires

Qui créent dans leur ombre

Tant et tant de décombres ?

 

De tous les ages

Ils ont semé le carnage

Pour que dans l’histoire

On les cites avec gloire.

 

Et vogue la galère

C’est le temps de la misère

Que celui de la guerre

Où pleurent les mères,

Partent les pères

Et quelques fois les frères!...

Que la vie est amère

Sur notre si belle Terre.

 

Quel désastre de notre ère

Que de vivre un tel enfer

Sur cette Terre à feu et à sang

Où ceux qui pensent sont impuissant.

 

Il y a aussi les marchands de canons

Qui eux ne disent jamais non.

Ceux qui nous vendent la mort

A son triple pesant d’or.

Et encore  bien plus fort,

Ceux-là crient " encore " !…

 

Mais le monde change, tout bouge

Et dans la boue, certains voient rouge

Ils ont eux, un intense espoir

Celui de remporter la victoire

En abattant tous les tyrans

Qui font couler le sang à torrent.

 

Allons enfants, la patrie c’est le monde

Et toute guerre est affreuse et immonde

Allons enfants, pourquoi toutes ces guerre ?

Souvenez-vous que nous sommes tous frères…

 

©René P. (p0ete21@tiscali.fr) 1967

Tous droits réservés

 

Repost 0
6 septembre 2005 2 06 /09 /septembre /2005 00:00

Un monde insensé

 

 

Je vis dans un monde insensé

Où tout n’est qu’hypocrisie, absurdité

Où il m’est seulement permis de rêver

Sans prendre mes rêves pour des réalités

©René P., Semur en Auxois, décembre 1968

Tous droits réservés

Repost 0

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents