Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 08:00


E
légies pour mes Egéries

 

 

 

 ciel-de-vezelay-2w.jpg
Photo Poète21

"Rien n’est jamais acquis à l’homme. Ni sa force

 Ni sa faiblesse ni son cœur. Et quand il croit

Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix

Et quand il croit serrer son bonheur, il le broie.

Sa vie est un étrange et douloureux divorce

Il n’y a pas d’amour heureux"

 

Louis Aragon (La Diane Française )

I

Oh toi ma pensée , contre quoi te bats-tu?

Et toi mon cœur, pour qui, pour quoi te bats-tu ?

Et moi, pourquoi toute ma vie me serais-je battu ?

Serait-il question de sombrer sans combat, sans m’être débattu ?

o

Ne serais-je donc condamné qu’à chercher ma rime ?

Pour cet Amour désespéré auquel je persiste, je m’arrime ...

Faudrait-il toujours que pour lui seul je sue, je trime,

Sans jamais en obtenir la moindre jouissance, la prime ?...

o

Faut-il qu’à ce point je demeure si fanatique

Pour te préférer à toutes choses , toi , Amour romantique ?

Faudrait-il qu’en tous points je reste apathique ?

Envers cet Amour qui souvent se révèle utopique ...

o

C’est toujours ou encore trop souvent à noirs desseins

Que les soucis s’abattent en nuées sur notre destin,

Qui obscurcissent nos idées comme de gigantesques essaims

Nous harcelant la tête, le corps , les intestins ...

o

Honni soit qui me hait et bienvenu soit qui m’aime,

A l’amitié, à l’Amour que je voudrais coiffer d’un diadème ;

Insensé celui qui pourrait croire qu’il me soit problème,

Moi je ne peux qu’aimer, dussé-je en supporter l’anathème ! ...

o

A l’Amitié, a l’Amour je voudrais donner tous mes instants

Car pour moi ,exister sans vivre est bien trop attristant !...

Pour chaque lendemain je voudrais m’éveiller heureux et chantant ;

Moi je ne peux qu’aimer pour ce qui me reste de temps ...

II

Dites-moi donc , selon vous quel est mon crime ?

Pour défendre mon Amour faut-il que je m’escrime ?

Contre cette solitude qui me pèse, qui m’opprime,

Contre ce malaise qui me prend au corps, me déprime ...

o

 

J’aurais pu être un homme comblé et heureux,

N’avoir que l’Amour à regarder au fonds des yeux ;

J’en avais l’intime conviction, fait mon vœux

Le sort m’en afflige d’un terrible désaveu !...

o

A vouloir trop étreindre, à vouloir trop aimer,

On n’en arrive qu’ à se faire détester ...

Je rêvais que nous pouvions encore nous aimer

Mais le rêve s’est soudain mis à s’évaporer ...

o

Il m’est , hors la vie, de plus parcimonieux alambic,

Auquel mon esprit refuse obstinément que j’abdique,

Pour nous distiller ce bonheur que je revendique,

Et qu’il est hors de question que, de ma vie , j’éradique ...

o

Je n’avais d’autre que ce seul espoir à défendre

Que le sort, malheureux est venu pourfendre;

Avant même que je sois en mesure de comprendre,

Toutes espérances furent anéanties, réduites en cendres ...

o 

Faut-il à l’avenir que j’envisage ou que j’élabore

 

Une autre vie ou que j’use de l’hellébore ?

Sans Amour , toutes autres joies , j’abhorre ;

Il ne serait plus que tristesse que mon visage arbore ...

o

De cet Amour dont on ne dispose qu’à dose homéopathique

Et de tous ses sentiments assemblés , tels une mosaïque,

J’en avais concocté maints éloges dithyrambiques

Qui me paraissent en fait que conceptions utopiques

III

 

Fallait-il qu’à ton jeu encore je me pique ?

Sans que jamais je ne puisse t’envoyer la réplique.

Falait-il que je t’adresse un jour mes suppliques ?

Pour que ton inepte et terrible loi , tu m’appliques ? ...

o

 

Fallait-il que vienne s’ajouter ce mal superfétatoire

Qui vienne, d’un seul coup, briser tous mes espoirs ?

Etait-il besoin que j’en sois la victime expiatoire,

Que je sois la cible vulnérable de tes manœuvres vexatoires ? ...

o

Etre heureux en Amour ou ne pas être ;

Rien n’est très évident, encore moins d’y paraître ;

Le sourire étant le signe extérieur du bien-être,

Il cache très mal les douleurs qu’il laisse transparaître ...

o

 

Devrais-je enfin faire publiquement mon autocritique ?

Pour bénéficier, en Amour, de la réhabilitation automatique .

Ai-je commis une erreur de langage, de dialectique ?

Pour être privé ainsi d’un Amour des plus authentiques ...

o

Ce que je redoute le plus, c’est l’érosion du temps

Ce temps qui s’écoule sans cesse, inexorablement ;

Ce temps qui se passe sans bonheur, avec maints tourments,

Sans ma Muse, mon Egérie dont je fut l’amant .

o

Sans Amour, les saisons n’ont à mes yeux, plus de couleurs;

Les fleurs restent pour moi sans attraits, sans odeurs;

J’en oublierais presque toutes leurs subtiles senteurs .

Il ne m’est plus que solitude qui me pèse, tout n’est que douleurs ...

o

Sot ai-je été, je croyais la bercer de mes stances !

Ce n’était que compter sans sa latente inconstance ...

Avoir conquis son Amour, j’y croyais avec persistance;

Aujourd’hui elle ne m’oppose plus qu’indifférence et résistance ...

©René P.

Tous droits réservés, copie interdite sans autorisation de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Danielle 31/12/2007 18:17

Mon bel amour, mon cher amour, ma déchirureJe te porte dans moi comme un oiseau blesséEt ceux-là sans savoir nous regardent passerRépétant après moi les mots que j'ai tressésEt qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent,Il n'y a pas d'amour heureux.Aragon, merveilleux poète inégalé, interprété par jean Ferrat, Isabelle Aubret, Georges Brassens ... j'ai une immense admiration.René, je voudrais te souhaiter une très bonne année 2008 qui réponde à tes attentes les plus profondes de bonheur. Une excellente santé aussi pour toi et ta famille. Danielle

01/01/2008 10:29

Je te remercie de tout coeur Danielle mais serat-ce suffisant qiuand on commence l'année avec la déchirure au coeur?Il n'y a pas d'amour heureux

Thalie 20/12/2007 16:33

encor un poême finement mener mais cela n'est plus une surprise....... bisous Thalie

aurore 20/12/2007 09:29

Je sentais qu'il fallait que je termine mes visites ici. Ton texte je me dois de le lire et relire non pas par sa longueur mais pour ressentir chacun de tes mots dans leur sens . Tout est en rime. Superbe je ne sais combien de temps tu as mis pour faire ce texte, mais on ressent à l'extraordinaire tes sentiments.de solitude et d'espoir, et celui de l'achevé.Amitiès douces. Amities EternellesAurore

20/12/2007 09:49

L'important est moins le temps passé que la volonté de s'exprimer, d'extérioriser son ressenti. la poésie est pour moi comme un exutoire, bien plus fort que n'importe quel anti-dépresseur. c'est ici tout ce qui me viens du plus profond de mon coeur. Je te remercie Aurore, de me comprendre et ton amitié me fait très chaud au coeur. Bien à toi. René

MichÚle 30/10/2005 20:15

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare.........

MichÚle 30/10/2005 20:09

rien n'est jamais acquis...mais aussi:

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regret pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare............

Présentation

  • : Entre le rêve et la réalité
  • Entre le rêve et la réalité
  • : Ma poésie, mes rêves, mes espérances
  • Contact

Texte Libre

Chers amis et visiteurs, Merci de me faire part de vos impressions dans la rubrique "commentaires" de chaque article.Conseillez mon site à vos parents et amis et Revenez me voir chaque jour, il y aura du nouveau!.. 
A noter que seul les commentaires rédigés dans le respect de la langue française ou dans la langue du pays d'origine du commentateur seront publiés. les commentaires en  langage texto ne sont pas autorisé sur ce blog et seront donc éliminés.

 Je voudrais dédier ma poésie à Monsieur Vaysse, mon professeur de français à l'école Jean Jaurès de Charenton le Pont  en 1959 (5ème technique). Il fut mon  véritable initiateur à la poésie Sans qui, je n'aurais peut-être jamais rien écris...

 

L'ensemble du blog est couvert par le copyright, je rappelle que toute copie est strictement interdite et illicite et les contrevenants courent le risque de poursuites
et ce conformément aux articles 111 et 121 du code de la propriété intellectuelle. Pour plus d'informations
cliquez ici.

 

 

Recherche

MES ETATS D'ÂME

Découvrez la playlist FERRAT 2 avec Jean Ferrat

 

 
Semur en Auxois(21140)
Cité médiévale
Ancienne place forte
des ducs de Bourgogne
 
ecologie 
 
 
VOUS ÊTES le
 Hit Counter ème
 
AMI ET VISITEUR
 

 

 

 
 

 

 

 N'OUBLIEZ JAMAIS L'HORREUR DE LA BARBARIE NAZIE

LA BÊTE IMMONDE

  EST ENCORE VIVANTE, LA PESTE BRUNE REVIENT.

REMEMBER YOU! SOUVENEZ-VOUS!

"Celui qui oublie le passé est condamné à le revivre"

Voici où risque de vous mener une attitude laxiste face à la montée de l'extrême droite, de la xénophobie et du fascisme

-------------------------------

Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.

Ils achètent des choses

 toutes faites chez les marchands.

Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

(Antoine de St Exupéry) 

 

 

 
 

"On ne vois bien

qu'avec le coeur,

l'important est invisible

 pour les yeux."

St Exupery

Archives

Mes citations

  web compteur

 

 

 

 

Je suis pour les ardents, les passionnés.

Ils sont la fleur de la vie, le sel de la terre.

o0o0o0o0o

 

Celui qui aime est plus doux,

plus tolérant à l'égard d'autrui!

 

 

 
 

Articles Récents